Dans un vieil appart du sud-est de Londres
Quatre hommes s'apprêtent à faire rêver le monde
Une guitare rouge sous les doigts
Mark Knopfler fait revivre ses héros d'autrefois

Il repense à tout ce qu'il a vécu
Ses histoires d'amour, ses longues ballades dans les rues
Son divorce lui rappelle qu'une femme
Peut aussi être un couteau à six lames

Et il se souvient, de cette femme avec laquelle il vivait
Et il se souvient, de ces lames qui s'aiguisaient


Six Blade Knife (entier)


Ils enregistrent ensemble une première maquette
Qu'ils envoient au Dee Jay Charlie Gillet
Séduit par ces raides fauchés
Il diffuse sur les ondes les Straits tout juste nés

C'est difficile pour ces quatre hommes
Lorsque sort enfin leur premier album
Teinté de country, de folk et de rock
La mode punk ils s'en moquent

Et il se souvient, de cette jetée sur laquelle ils marchaient
Et il se souvient, de ce que cette fille lui disait


Down To The Waterline (extrait)


Le succès ne se fait pas attendre
Même l'Amérique s'est faite surprendre
Par cette guitare et ces phrases
Qui racontent la vie d'un groupe de Jazz

Mark dresse le portrait si bien observé
De ce groupe amateur heureux de se retrouver
De jouer les vendredis soir
Et partager leur passion pour cette musique noire

Et il se souvient, que certains n'appellaient pas ça du rock'n roll
Et il se souvient, qu'à sa demande ils jouèrent "Creole Love Call"


Sultans Of Swing (extrait)


Le ciel au dessus de Mark s'assombrit
Une peine de cœur et un frère aigri
Abandonné par ses pairs
Communiqué boudé, Mark traîne sa misère

Sultans Of Swing décrit pour certaines critiques
L'avenir inavoué de Mark et de sa musique
Mais il répond inspiré
Tel Springsteen, Dylan, comme jamais par le passé

Et il se souvient, des fêtes foraines au son du rock'n roll
Et il se souvient, la première fois qu'il entend "The Animal"


Tunnel Of Love (extrait)


Partout dans le monde, Making Movies s'envole
La tournée qui suit lui inspire d'autres paroles
Le bus traverse la ville de Detroit
Empruntant cette rue où un homme s'arrêta

Comment fut cette région baignée par tous ces grands lacs
Avant que l'homme ne s'installe et ne construise tout en vrac
Le trafic est dense ce soir
La radio dit qu'il gèlera sur le boulevard

Et il se souvient, de cette avenue où l'âme des pionniers rôde
Et il se souvient, s'engager dans la telegraph road


Telegraph Road


Avec Love Over Gold ils nous proposent autre chose
Cinq morceaux ambitieux ce que personne n'ose
Le public est au rendez-vous
Et les concerts s'enchaînent à un rythme fou

Il partage son art avec de nombreux artistes
Beaucoup rêvent de jouer avec ce chanteur guitariste
Il produit même son maître Dylan
Dont Mark reste à jamais le plus grand fan

Et il se souvient, de ce double album emprunt d'une réelle magie
Et il se souvient, lorsque sur scène se créait cette alchimie


Carousel Waltz


Brothers In Arms est le premier CD qu'ils vendent
Ce disque les fait entrer dans la légende
Grâce aux ventes qui se comptent par millions
Ils imposent au monde entier leur nouveau son

Les chansons sont plus dures et les textes engagés
Elles parlent de tous nos travers et de notre passé
Un regard lourd sur le monde
Qui rappelle à chacun que la terre est ronde

Et il se souvient, empoigner le manche de cette guitare chromée
Et il se souvient, de cet homme tourmenté


The Man's Too Strong


En 91 sortie du dernier album
Puis Dire Straits s'endort, Mark rêve d'être un autre homme
Un homme libre de chanter
Sans contrainte ni pression, sans chercher le succès

Il entame désormais une nouvelle carrière
Qui connaît aussitôt un écho planétaire
Il parcourt le monde
Animé par la passion que fit naître Blonde On Blonde

Et il se souvient, de la folie des années 80
Et il se souvient, de ses rêves lorsqu'il était gamin...



Composition écrite spécialement pour l'occasion par Christophe, chaque couplet annonçant l'extrait suivant...